Caramail ou le retour de la mort qui tue

Digital No comment

La nostalgie paye même et surtout en matière de nouvelles technologies. Entre la ressortie de vieilles consoles de jeu et d'anciens mobiles, les nostalgeeks ont l'embarras du choix. Et aujourd'hui, ils pourront même utiliser un webmail à l'ancienne.

En effet, la gloire Caramail fait son grand retour. Le service français très populaire à la fin des années 90 était petit à petit tombé en désuétude face à un concurrence multiple. Comme Voilà.fr, Caramail était alors tombé dans les oubliettes du Web avant d'être repris par l'allemand GMX.

Caramail ou le retour de la mort qui tue

Sentant le filon, la société a pris soin de conserver les droits sur la marque et propose donc aujourd'hui une nouvelle mouture. Comme avec d'autres marques mythiques (exemple : Napster), le nouveau service n'a conservé que le nom, histoire d'attirer le chaland.

Du PGP pour tous 

Pour le reste, GMX a eu la bonne idée de ne pas seulement surfer sur la fibre nostalgique, il surfe également sur la médiatisation des affaires de fuite de données et d'écoute. Ainsi, le nouveau Caramail sera capable de chiffrer vos échanges de bout en bout via la technologie OpenPGP (pièces jointes comprises si elles pèsent moins de 20 Mo).

Visant le très grand public, comme son illustre ancêtre, l'application se veut simple d'utilisation, le chiffrement n'exige donc pas de paramétrages complexes. Un assistant prend même l'utilisateur par la main, notamment pour le téléchargement et l'installation du plug-in Mailvelope.

Cette simplicité ne sacrifie pas la puissance de la protection : la clé privée est chiffrée en AES 256 bits (code de restauration de 26 caractères), clé qui n'est pas en possession de l'éditeur. Rappelons néanmoins que le dispositif ne fonctionne que si l'expéditeur et le destinataire disposent du plug-in.

Caramail ou le retour de la mort qui tue

"Le nouveau service offert par cette entreprise européenne s’appuie sur la technologie PGP (« Pretty Good Privacy ») qui existe depuis plus de 20 ans. Pourtant la complexité de son installation la rendait jusqu’ici inutilisable pour les utilisateurs sans connaissance technique. Dès aujourd’hui tous les utilisateurs pourront enfin protéger efficacement leurs vie privée et données sensibles en quelques clics, quelles que soient leurs compétences techniques", souligne GMX. "Contrairement à d’autres solutions présentes sur le marché, GMX/Caramail ne possède à aucun moment les clés privées et publiques des utilisateurs, garantissant la souveraineté des données".

"Grâce à l’intégration du chiffrement de bout-en-bout, GMX offre à ses clients le contrôle absolu de leur conversations privées. Via un navigateur ou depuis l’application GMX pour smartphones, il est désormais possible pour tous d’avoir recours au chiffrement grâce à une technologie dont l’installation était autrefois très complexe. Nous espérons que cette solution représente une première étape vers un monde plus chiffré", ajoute Jan Oetjen, Président de GMX.