Slack passe la barre des 4 millions d'utilisateurs actifs

Digital No comment

Slack a annoncé jeudi avoir passé une série d'étapes, dont atteindre 4 millions d'utilisateurs actifs par jour. Près de la moitié de ces utilisateurs sont situés à l'extérieur des États-Unis.

Slack passe la barre des 4 millions d'utilisateurs actifs

La société mentionne également toucher 5,8 millions d'utilisateurs actifs par semaine, avec plus de 1,25 millions d'utilisateurs payants et plus de 33.000 équipes qui paient pour utiliser les services de l'entreprise. Plus de six millions d'applications (dont les bots) ont également été installés par les teams qui utilisent Slack.

"L'élan continu sur la plate-forme Slack est un signe important du rôle croissant que nous jouons dans l'écosystème de logiciels d'entreprise" mentionne le blog d'entreprise. "Quand nous disons 'Slack est là où se passe le travail' ce n'est pas seulement le fait que des gens s'envoient des messages les uns aux autres, mais il s'agit plus de flux de travail intégrés, de processus opérationnels, de flux de données et d'applications qui entraînent les rouages professionnels de dizaines de milliers de nos clients dans le monde entier".

Des concurrents se dressent

Si Slack est toujours en forte croissance, certains grands acteurs arrivent cependant sur ce marché. Facebook vient de sortir Workplace, son service de collaboration d'entreprise, tandis que Microsoft devrait lancer Skype Teams en version bêta le mois prochain.

Slack de son côté poursuit sa stratégie d'intégration de produits tiers. Son partenariat conclu récemment avec Salesforce est en ce sens une grande victoire pour la marque pour imposer des fonctionnalités telles que Sign in With Slack.

Pour aller plus loin sur ce sujet

  • Nouvelle levée de fonds de 200 millions de dollars pour Slack
  • Microsoft intègre une préversion de Skype dans Slack
  • Slack introduit des fonctionnalités de VoIP
  • Microsoft aurait pu acquérir Slack pour 8 milliards de dollars
  • Facebook Workplace ne tuera pas l'email, rien ne le fera
  • Workplace by Facebook : ce sont ceux qui l'ont testé qui peuvent en parler