Un supermarché géré par des robots ? Jeff Bezos (Amazon) ricane

Digital No comment

Un supermarché géré par des robots ? Jeff Bezos (Amazon) ricane

Dans un avenir pas si lointain, Amazon pourrait exploiter des épiceries grâce à des robots, où des équipes d'automates collecteront et emballeront des aliments pour les clients.

Ou peut-être pas.

Un article publié dimanche dernier dans le New York Post affirmait qu'Amazon prévoit d'ouvrir une chaîne de supermarchés gérés par robots. Avec seulement trois travailleurs humains à la fois, les magasins tireraient les marges jusqu'à 20%, un chiffre inouï dans une industrie habituée à des marges réduites à un seul chiffre.

Mais, le PDG d'Amazon Jeff Bezos a balayé l'idée, écrivant sur Twitter: ".nypost, quelles que soient vos sources anonymes sur cette histoire ... - elles ont mélangé leurs médicaments!"

.@nypost, whoever your anonymous sources are on this story https://t.co/VFyzGQcOAZ – they’ve mixed up their meds!

— Jeff Bezos (@JeffBezos) 7 février 2017

Dans un second tweet, Bezos ajoute : "si quelqu'un sait comment obtenir des marges de 20% dans l'alimentation, appelez-moi! :)"

A une demande de commentaire, un porte-parole d'Amazon a déclaré mardi que l'histoire du Post relevait de la "fiction complète". Le NYP n'a pas répondu à une demande de commentaires.

Les rumeurs provenant de sources anonymes tournent souvent autour d'Amazon et de ses projets, en partie parce que Bezos et le géant de la distribution réagissent rarement pour contredire de telles affirmations. Amazon a tendance à se replier sur sa culture du secret, au lieu d'offrir des indices potentiels sur ce qu'il envisagerait à l'avenir.

Pourtant, il semble que l'histoire du Post sur une chaîne robotisée était un peu trop indigeste pour laisser Bezos de marbre. A moins que le dirigeant ne s'inspire d'un autre dirigeant de premier plan connu pour s'insurger sur Twitter contre des "fake news".

Ce n'est pas la première fois ces derniers mois qu'Amazon dément des rumeurs portant sur ses ambitions dans l'alimentaire. La société a contesté en décembre un rapport du Wall Street Journal selon lequel Amazon prévoyait d'ouvrir plus de 2.000 magasins.

Amazon a construit plusieurs types de magasins, mais une seule supérette à Seattle - appelée Amazon Go - annoncée publiquement.